Une fête, celle des familles, un défilé à vélos déguisés, une atmosphère bon enfant... les ingrédients d'une belle journée passée tous ensemble. L'occasion aussi pour les roses et les choux d'arborer leurs costumes de princesses et chevaliers pour lesquels j'ai pris beaucoup de plaisir à coudre.

Commençons par les roses, galanterie chevaleresque oblige... Capucine porte la robe Rapuntzel des Contes de fée intemporels qui fait rêver les mamans autant que les fillettes! C'est LA robe que j'aurais voulue petite, alors il était naturel que je la destine à l'une des roses. Elle est réalisée en broquart, velours et soie sauvage bordeaux de chez Diffus'laine. Je souhaitais des tissus nobles pour que le rendu soit à la hauteur du modèle du livre... Le détail "princesse" est évidemment ce lassage qui donne à la robe un côté raffiné que j'adore. En taille 8 ans pour être portée longtemps, elle est parfaite. Elle n'est pas techniquement difficile si ce n'est le bustier car le velours un peu élastique et la soie plus raide ne font pas bon ménage...

Pour Guillemette, je souhaitais un modèle moins sophistiqué mais tout aussi damoiselle. Mon choix s'est porté sur la robe de Princesse Bleuet, toujours du même livre. Les tissus sont les mêmes pour assortir les deux roses. En taille 6 ans rallongée.

Pour compléter les tenues il fallait une coiffe...alors je me suis essayée à la confection de couronnes de perles montées sur du fil de fer doré (trois fils entrelacés), le tout maintenu par des pinces aux cheveux de ces dames.

Pour les trois choux, c'est une déclinaison de costumes de chevaliers, d'inspiration maison car je n'ai pas trouvé mon bonheur dans les patrons proposés, pas assez chevaliers à mon goût.

Petit chou Gabriel porte une tunique "côtes de mailles", une cagoule dans la même matière, un gilet sans manche en coton d'ameublement avec blason en feutrine et une cape rouge. Les tissus de tous les choux proviennent de Diffus'laine.

Augustin a le même ensemble au détail prêt qu'il n'a pas porté le gilet à blason. Une ceinture en corde permet de maintenir son arme tout en chevauchant sa monture...

Enfin pour Nathanaël, c'est une tunique en coton marron, ceinture en cordelette, et cape rouge, tout en sobiriété car telle était sa volonté de grand chou.

Les armes de ces messieurs ont été "forgées" par papa chou qui affectionne particulièrement le travail du bois. Des boucliers sont aussi sortis de l'atelier mais le défilé en montures a obligé les choux à les laisser au château.

J'entends déjà des voix protestataires qui se demandent où est Dame Ombeline; il se trouve que la rose ne se tient pas encore bien sur sa tige donc une robe de princesse l'aurait quelque peu encombrée...et puis la couturière n'a pas osé couper du tissu pour un bébé rose qui va grandir si vite et des occasions de la porter somme toute assez rares!

DSC_5186

DSC_5189

juillet-oct 2011 006

DSC_5242

DSC_5238

DSC_5244

DSC_5266DSC_5269

DSC_5215

DSC_5249DSC_5253

DSC_5258

DSC_5222DSC_5228

DSC_5227

DSC_5270

DSC_5291