Avec la perspective du printemps commencent à fleurir des cousettes plus légères sous mes aiguilles...alors pour débuter la nouvelle garde-robe des roses, j'ai choisi un patron de Gasparine que j'avais découverte à travers la cape d'Ombeline. Le petit plus de cette talentueuse créatrice, c'est de proposer pour chaque modèle au moins deux versions très différentes, et bien davantage si l'on ajoute ou pas poches (ici deux sortes sont possibles), ceinture, dentelle...Voici donc trois interprétations très variées de la robe Jackie que je vous propose. Mes choix de tissus,  provenant de l'Ouvrage des Dames, ont été cornéliens mais j'ai fini par fixer mes idées pour enfin me lancer! Les trois versions sont en taille 8 ans car je voulais que mes grandes roses les portent longtemps, mais un 6 ans aurait été parfait pour cette année.

Pour commencer, une inspiration romantique et fleurie avec un jeu de deux jupes superposées de longueurs différentes. En popeline grise, voile de coton à fleurs et cotonnade ivoire à fines rayures ton sur ton. Le dos est original avec sa découpe en goutte d'eau, fermé par deux boutons. J'ai opéré un ourlet roulotté au bas des jupes pour qu'elles volantent naturellement (et aussi parce que je ne peux plus me passer de ma surjetteuse Babylock!). Sans poches pour ne pas alourdir la robe que je souhaitais assez vaporeuse.

DSC_7378

DSC_7374

DSC_7371

DSC_7345

Ensuite une version graphique et chic, en coton à pois noirs et blancs fond rayé et lin chintz noir. Je n'avais encore jamais osé ces couleurs pour les roses mais cela vient de l'influence de Catherine...et je ne le regrette pas! Pour ne pas être trop stricte, j'ai ajouté de fausses poches (présentes dans le patron) et un noeud d'inspiration personnelle. Les boutons sont en métal argenté veilli dénichés chez Toto.

DSC_7389

DSC_7391

DSC_7382

DSC_7421-001

DSC_7425-001

Enfin, mon coup de coeur, une robe sobre et classique, au joli décolleté dans le dos. J'ai choisi un Oxford bleu, que j'ai adoré coudre, réhaussé simplement de blanc par la ceinture et toujours les fausses poches. L'avantage de ce modèle c'est qu'il se prête aussi bien à de grandes occasions qu'au quotidien.

DSC_7405

DSC_7410

DSC_7412

DSC_7415

DSC_7416

Bien sûr des photos des roses pieds nus dans un champ de fleurs auraient mis d'autant plus en valeur ces robes de printemps mais les circonstances climatiques ne nous l'ont pas permis!

A venir, certainement une Précieuse de Nadège, que j'ai envie de coudre depuis quelques semaines déjà, et du C'est Dimanche aussi car je vais recevoir des patrons...